Quel futur pour le mot écrit? - Discutons!

Extrait du journal Libération 12 décembre 2013............par Belinda Cannone.

"j’appartiens à la génération qui a les fesses entre deux chaises (de poste), c’est-à-dire qui a connu le temps où les lettres étaient manuscrites sur papier, et celui, présent, où elles sont virtuelles.

Quel plaisir nouveau, ces échanges instantanés où d’un clic on atteint son fiancé si loin soit-il (à Berlin !), sa sœur (à Marseille !), son journal (rue Béranger), j’en passe et des plus distants. La rapidité est si délicieuse et l’impression d’échanger si vive que je vous avoue avoir abandonné tout le protocole qui accompagnait mes lettres : plus de majuscules, plus de retraits d’alinéas, des formules de conclusion souvent absentes, surtout si je m’attends - et, ô merveille, la chose est toujours possible - à recevoir une réponse tout aussi immédiate que mon envoi.

Qui eut cru qu’allumer une machine sans grâce (mon ordinateur) pouvait me faire battre le cœur ? Tous ces messages qui peuvent arriver à chaque instant… Et pas d’intrusion, comme avec le téléphone : je peux consulter ma boîte ou pas, on ne me dérange jamais.

Ah ! Bien sûr, c’est vite enivrant et il faut savoir se discipliner, ne pas aller tout le temps voir si… Je sais bien que distraction et esclavage ne sont jamais très loin, si je n’y prends pas garde. Mais enfin, je vous l’affirme, l’agrément domine.

Seulement voilà, chère madame la postière, il m’est arrivé un malheur en 2011, qui me fait malgré tout regarder avec nostalgie le temps des correspondances de papier. Un jour - je l’ai raconté dans un livre, la Chair du temps -, on a cambriolé ma maison des champs et volé deux malles qui contenaient tous mes carnets intimes, tenus depuis l’enfance, toutes mes photos et… ma correspondance.

Il a alors fallu, pour atténuer la souffrance, que je m’interroge sur la valeur de ces papiers - était-elle si importante cette perte ? Pourquoi ?

Pour la correspondance, j’ai vite compris : j’ai surtout pensé aux lettres de mes proches qui étaient morts, et je me suis rendue compte que ces feuilles m’étaient si chères parce qu’elles restituaient non seulement leurs idées et leurs tournures d’expression, mais aussi leur écriture, dans sa matérialité, tracée sur la page, cette écriture qui me renvoyait à leur personne aussi sûrement qu’une photo, qu’en somme ces feuilles étaient de nature charnelle.

C’était un peu de leur corps qui restait dans mes malles au-delà de leur absence, et cette chair était infiniment précieuse, comme je l’ai appris dans le second deuil qu’il m’a fallu faire d’eux.

Voilà, chère madame la messagère, je tenais à vous écrire pour vous dire mon affection. Il paraît que dans certaines écoles américaines, on a renoncé à apprendre l’écriture manuscrite aux enfants. Je me demande : n’est-il pas regrettable d’enlever de la chair, du corps à nos mots ? Bon. J’aurais encore tant à vous écrire, mais je dois arrêter là car je vois que j’ai reçu 18 mails (au fait, vous dites comment vous, madame la postière, mail ou courriel ?)."

Join or login to comment.

  • Jean-Rene A.

    Oui et merci bien! Je voudrais me preparer pour jeudi soir.
    A nous revoir alors,
    Tres cordialement
    JR

    December 17, 2013

  • Rosina

    Ca a l'air interessant mais c'est ma fete de Noel du bureau ce jeudi. Amusez-vous bien !

    December 16, 2013

  • Annick L.

    Quelles belles et intéressantes reflexions! Personnellement je me sens plus libre avec les mots qui prennent forme avec un clavier et un écran car je peux à tout instant les regarder et les repositionner. Je pense que l'on peut donner corps aux mots non pas seulement par leur forme visuelle mais aussi par le style qu 'ils produisent selon la personne qui les écrit.
    Malheureusement je ne pourrai pas me joindre à votre groupe de discussion. Je vous souhaite donc à toutes et tous de passer une bonne fin d'année en fête, et meilleurs voeux pour 2014. Que les échanges et rencontres continuent à se faire dans la joie. Bonne discussion. Chaleureusement à toutes et tous, et à l'année prochaine. Annick

    December 14, 2013

1 went

Sometimes the best Meetup Group is the one you start

Get started Learn more
Katie

I'm surprised by the level of growth I've seen since becoming an organizer, it's given me more confidence in my abilities.

Katie, started NYC ICO

Sign up

Meetup members, Log in

By clicking "Sign up" or "Sign up using Facebook", you confirm that you accept our Terms of Service & Privacy Policy