Dis moi ce que tu achètes, je te dirai qui tu es !

This is a past event

8 people went

Location image of event venue

Details

Les moyens de distinction ont évolué au fil des années ; du titre de noblesse en passant par l’alimentation ou encore le prêt-à-porter. Aujourd’hui, la distinction est plus que jamais omniprésente dans notre société. En effet, 83% de la population estiment que la distinction passe tout d’abord par des signes distinctifs.

Davantage en phase avec les valeurs qu’ils défendent, soucieux de ce qu’ils renvoient et à quel groupe d’appartenance ils s’apparentent, nous assistons à une véritable évolution du consommateur qui tend à s’affirmer comme un consom’acteur. Les marques doivent adapter leurs stratégies marketing et storytelling pour permettre aux consommateurs d’affirmer leurs identités. Mais alors quels moyens utilisent les marques pour créer un sentiment d’adhésion autour de leurs produits et comment traduire le comportement de distinction des consommateurs ?

Suivant notre groupe social et le groupe d’appartenance, la façon et les biens consommés divergent. Se distinguer par les marques ou les produits ne relèvent pas les mêmes stratégies suivant les groupes sociaux. Nous serons amenés ici à traduire la recherche et le besoin de cette distinction des consommateurs par leurs actes d’achat.

Si le consommateur est à l’initiative de ce phénomène à affirmer son identité et ses valeurs, les marques, elles, contribuent à la démocratisation des pratiques, non sans intérêts commerciaux. Outre la qualité du produit, les marques mettent davantage en exergue leurs valeurs comme force de persuasion pour conquérir de nouveaux publics via l’analyse des données de consommateurs émises à travers les différents médias sociaux, la géolocalisation… Ainsi, nous nous intéresserons au travail de prédiction désormais réalisé par les marques afin de rationaliser la prise de risques.

Vient s’ajouter l’afflux massif de données et leur traitement qui poussent les marques à segmenter toujours plus. Une tendance qui influe logiquement sur la production et les caractéristiques produit des campagnes publicitaires. Mais alors comment les marques promettent une hyperpersonnalisation aux consommateurs répondant à leurs besoins et leurs valeurs propres dans une logique de production à grande échelle ?