Next Meetup

Groupe à la francophonie, 2018
Au programme Je propose de convoquer notre réunion le 5 janvier, vendredi, entre 19.00 et 21.30, au café Délifrance, sur la terrasse de l’Université de Hong Kong, téléphone :[masked]. Le campus est bien accessible par MTR et les mets et boissons sont raisonnables. Location : Jockey Club Tower, Central Podium, Centennal Campus. Nous pourrions toujours alterner les endroits des futurs rendez-vous pour convenir d’autres qui demeurent ailleurs à Kowloon ou les Territoires. I propose that we launch our meeting on Friday, January 5th, between 7 and 9.30pm at the Délifrance on the terrace of the University of Hong Kong, telephone[masked]. The campus is a landmark, accessible by MTR, and the fare and drinks are affordable. Exact location: Jockey Club Tower, Central Podium, Centennial Garden. We could of course alternate venues to suit those who live in Kowloon and New Territories. À prendre avec vous Votre passion pour la langue, la culture, la littérature, la cuisine, l’histoire et les beaux-arts de la Grande France. Important Ponctuel si vous plait car la capacité sera limitée et nous devons partir l’estaminet avec des autres clients…

Delifrance

University of Hong Kong · Hong Kong

What we're about

Une requête pour une reprise… Je reviendrai à Hong Kong du Canada au lendemain du réveillon pour y reprendre mon séjour hivernal asiatique de coutumier. Il me faudra ressusciter ces réunions francophones de l’état dormant actuel auquel elles sont prises puisque les organisateurs originaux ont, chacun après l’autre, quitté la région. J’espère ainsi les relancer dans un climat désinvolte, ouvert et grégaire comme d’habitude sans aucun, aucun, je souligne, lien aux organes officielles, telles l’Alliance française et la Chambre de Commerce, tels le Consulat de la France et le Lycée français dont mission est la promotion des politiques de l’Hexagone. Je crois que le temps est propice pour la reprise d’une tradition dans laquelle les francophones et francophiles peuvent s’accoquiner et s’agglutiner pour potager and partager leurs expériences et pourtant sont épargnés de l’emprise du gouvernement assis à Paris. Ces soirées pas sous la surveillance et l’influence du pouvoir s’avèreraient plus accueillantes et moins étroites aux ressortissants des autres pays – magrébins, africains, le Québec, le Canada et le Levant – hors de l’orbite français et avec préoccupations des leurs. Je ne souhaite pas dénigrer la France ni démentir son importance, quoiqu’elle nous accable de temps en temps. Mais, encore, c’est ma visée bien avouée de contourner la bureaucratie, cependant manifeste. La francophonie en 2017 englobe plus que le berceau de la belle langue et donc il suffit la diversifier parmi nous pour meilleur reflète les caractères hétérogènes des gens qui l’ont acquis sans renoncer leurs identités et oublier leurs tracas. J’en y ai trouvé révélateur, insensible, comment, quand Emmanuel Macron s’était adressé aux leaders africains, le Président « Jupiter » avait failli apercevoir le monde de la perspective de ses homologues dont il avait traité à son insu avec une note, un bémol, de mépris. Je compte entendre conseil des autres quant à l’endroit et au temps mieux pour étrenner la tenue du groupe, vendredi et Central préférables. Je souhaite voir les recommencer fin du congé de la nouvelle année. Bernard

Members (147)

Photos (5)