BOSH, Docker et Cloud Foundry - architecture, cas d'usage et démos

Cet événement est passé

65 y sont allés

Image du lieu de l'événement

Détails

Programme de la soirée

• 18h30 : Accueil des participants

• 18h40 : BOSH, l'automatisation de Cloud Foundry et plus encore

• 19h30 : Docker & Cloud Foundry avec 3 cas d'usage

• 20h​15​ : Buffet offert par Pivotal

18h40 : BOSH, l'automatisation de Cloud Foundry et plus encore

​Vous connaissez Cloud Foundry et vous l’avez essayé en local avec la VM Virtualbox de BOSH-lite, ou avec celle de PCFdev (https://pivotal.io/pcf-dev). Mais quand même, vous vous demandez comment on fait dans la vraie vie pour déployer un vrai Cloud Foundry, l’opérer et le maintenir à jour dans le temps?

Vous avez déjà assisté à des présentations sur Cloud Foundry et on vous a toujours dit que ça s’installe avec BOSH ( http://bosh.io ), mais que BOSH ouh là là, mieux vaut s’en tenir loin parce que c’est compliqué. Pour automatiser vos déploiements, on vous a dit « fais-donc de l’Ansible comme tout le monde » ou d’autre technologies similaires, et donc vous vous dites que c’est ainsi qu’il faut faire pour déployer des systèmes distribués complexes.

Eh bien voilà, on a oublié juste de vous parler de BOSH. On a oublié de vous dire que BOSH, c’est mature, c’est incroyablement puissant, que c’est compliqué oui et non, parce que ceux qui y ont goûté ne peuvent plus s’en passer. On a oublié de vous dire que BOSH est bien plus efficace que du scripting convergent (à la Ansible) pour déployer et maintenir des serveurs 24/7. On ne vous a pas mentionné qu’avec BOSH, on peut déployer n’importe quoi de compliqué (systèmes distribués, ensemble de micro services, clusters de bases de données, kubernetes ou Cloud Foundry etc), mais surtout on peut le maintenir, le faire évoluer dans le temps (rolling upgrade, scale up/down), et avec un minimum de ressources car BOSH pousse l’automatisation très très loin.

Par Benjamin Gandon, fondateur de Gstack.io (http://gstack.io/), une entreprise indépendante spécialisée dans le consulting autour des technologies Concourse, BOSH, Cloud Foundry, et plus généralement les technologies d’orchestration à base de conteneurs (Kubernetes, Swarm, OpenShift, etc).

19h30 : Docker & Cloud Foundry avec 3 cas d'usage

Avec Diego, Cloud Foundry est capable de déployer et d'exécuter des applications en tant qu'image Docker, en plus de les créer à la volée avec les buildpacks - les deux via runC (https://runc.io) de l'Open Container Initiative en commun avec Docker (https://medium.com/@tiffanyfayj/docker-1-11-et-plus-engine-is-now-built-on-runc-and-containerd-a6d06d7e80ef#.du9vvdnwd).

C'est maintenant facile d'orchestrater, de scaler et de gérer en production ces conteneurs Docker au point que ce que vous aimerez n'est pas runC, mais bien votre application elle-même et les capacités de la plateforme dans son ensemble.

Mais il y a plus à explorer en combinant Cloud Foundry avec Docker!

Par exemple déployer un cluster Swarm avec BOSH et gérer les services via service broker de Cloud Foundry pour fournir des services database ou NoSQL en "container as a service", en plus des services en BOSH release.

Ou alors, en utilisant Concourse (http://concourse.ci) (aussi sur runC et tirant partie des registry Docker) pour builder, publier ou déployer vos images ou vos applications via une pipeline de bout en bout.

Ces 3 cas d'utilisation sont totalement indépendants, mais tous utilisent Cloud Foundry, BOSH, runC et Docker! Venez découvrir ces architectures combinées, les voir en action grâce à des démonstrations et élargir les possibilités avec Cloud Foundry et les conteneurs.

Par : Alexandre Vasseur (https://www.linkedin.com/in/alexandre-vasseur-36233/), Cloud Native Platform Architecture, Pivotal, @lexvasseur