Perfug #64 : Performance : il se passe quoi après le backend ?

Cet événement est passé

92 y sont allés

Image du lieu de l'événement

Détails

Même avec un un code backend performant, l’utilisateur peut attendre plusieurs secondes avant de pouvoir utiliser votre interface : mais pourquoi ? De webpack à LightHouse en passant par les configurations par défaut des serveurs, est-ce que la webperf n'est pas déjà automatiquement gérée ?
J'ai retenu 5 challenges modernes de la webperf :
- les images (non, savoir compresser n'est pas assez),
- les bundles JS (1 seul fichier ? plein de petits fichiers ? synchrone ou pas ? async ou defer ?),
- HTTP/2 (sur les démos, on l'allume et ça va plus vite, mais en vrai …),
- les fonts (pourquoi tous ces textes invisibles),
- les services et scripts tiers (tests A/B, pubs, Google Fonts …) qui mettent votre business en péril.
Avant les techniques, on discutera de la première phase de tout projet webperf : mesurer (non on ne se contente pas des notes LightHouse)

Jean-Pierre est expert Webperf indépendant depuis 2009, et développeur Web depuis l’an 2000. Des startups à Yahoo!, puis à une grande variété de clients, du lead dev au management, puis au freelance, il aime partager sa passion de la webperf et rendre les clients de ses clients plus heureux 🙂 Il a écrit et maintient encore la première formation Webperf en français, et a co-écrit le premier livre en français sur HTML5.