What we're about

Nous sommes un groupe laïque et autogéré de pratiquant-e-s de la Méditation de Pleine Conscience. Nos séances sont constituées d’une période de 30 minutes de méditation (guidée ou non selon la demande) et d'une période de 20 à 25 minutes de discussion (optionnelle). La participation est ouverte à tout-e-s et est gratuite, nous acceptons cependant les dons des participants afin de couvrir les frais de location de la salle.

Le mot "sati" en pāli signifie “présence d'esprit”, “attention” ou "pleine conscience". Le type d’attention concernée par la pratique de la Pleine Conscience diffère profondément du type d’attention à l'œuvre dans notre mode de conscience habituel. Toute forme de conscience implique l’attention dans le sens de “connaissance” ou “expérience” d'un objet. Mais avec la pratique de la Pleine Conscience, l’attention est appliquée à un niveau particulier. L'esprit est délibérément maintenu à un niveau “d'attention nue”, une observation détachée de ce qui se passe en nous et autour de nous dans le moment présent. Dans la pratique de la Pleine Conscience, l'esprit est entraîné à rester dans le présent, ouvert, calme et alerte, contemplant l'événement présent. Tous les jugements et interprétations doivent être suspendus ou, le cas échéant, simplement enregistrés et abandonnés. La tâche consiste simplement à reconnaître ce qui se passe exactement tel que cela se produit, en acceptant les changements tels qu’ils se présentent également.

Ce processus est une façon de revenir au présent, de se tenir dans l’ici et maintenant sans s’échapper, sans se laisser emporter par les flots de pensées distrayantes. Pratiquer la Pleine Conscience n’est donc pas une question de “faire” mais plutôt de “non-faire”: ne pas penser, ne pas juger, ne pas associer, ne pas planifier, ne pas imaginer, ne pas souhaiter. Tous ces "faire" sont des modes d'interférence, une manière qu’a l'esprit de manipuler l'expérience et de tenter d'établir sa domination. La Pleine Conscience défait les nœuds et les enchevêtrements de ces "faire" simplement en les reconnaissant. Cette pratique ne consiste qu’à “reconnaître”, observant chaque expérience telle qu’elle nous apparaît, reste un moment et disparaît. Il s’agit d’une contemplation soutenue de l’expérience dans son immédiateté brute, avec attention, précision et persistance.

La Pleine Conscience exerce une puissante fonction de stabilisation. Elle ancre l'esprit dans le présent, de sorte qu’il ne s’égare pas dans le passé ou le futur avec ses souvenirs, ses regrets, ses peurs et espoirs. Lorsque la Pleine Conscience est forte, l'esprit reste avec son objet et pénètre ses caractéristiques profondément.

La Pleine Conscience facilite l'obtention de la sérénité et de la compréhension. Elle mène à la concentration ou la sagesse, selon son mode d'application. Seul un léger changement dans son mode d'application peut faire toute la différence dans ce processus, qu'il descende à des niveaux plus profonds de calme intérieur ou qu'il arrive à compréhension pénétrante des phénomènes. Pour cultiver la sérénité, la principale tâche de la Pleine Conscience consiste à garder l'esprit sur un objet, à l'abri de tout égarement. La Pleine Conscience est chargée de veiller à ce que l'esprit ne s’éloigne pas de l'objet pour se perdre dans des pensées aléatoires et non dirigées. Pour mener à la compréhension pénétrante et à la sagesse, la Pleine Conscience est exercée de manière différente. Sa tâche, dans cette phase de la pratique, est d’observer, de noter, de discerner les phénomènes avec la plus grande précision jusqu’à ce que leurs caractéristiques fondamentales soient révélées.

La Pleine Conscience est cultivée à travers une pratique appelée "les quatre fondements de l'attention", la contemplation attentive de quatre sphères objectives: le corps, les sensations, les états d'esprit et les phénomènes mentaux (entres autres). Parmi les quatre applications de la Pleine Conscience, la contemplation du corps (par l’observation de la posture et de la respiration par exemple) concerne le côté matériel de l'existence; les trois autres concernent principalement (mais pas uniquement) le côté mental. L'achèvement de la pratique nécessite les quatre contemplations. Bien qu'aucun ordre fixe ne soit établi dans lequel ils doivent être abordés, le corps est généralement pris d'abord comme la sphère fondamentale de la contemplation; les autres apparaissent plus tard, lorsque l'attention a gagné en force et en clarté.

Upcoming events (5+)

Séance de pratique de méditation

Location visible to members

Séance de pratique de méditation

Location visible to members

Séance de pratique de méditation

Location visible to members

Séance de pratique de méditation

Location visible to members

Past events (2)

Séance de pratique de méditation

Location visible to members

Discussions (0)

This content is available only to members

Members (21)

This content is available only to members

Find us also at